La mémoire de Babel – Christelle DABOS

La mémoire de Babel - Christelle DABOSL’histoire : Deux ans et sept mois après avoir quitté le Pôle Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Sous une fausse identité, elle rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité pour suivre les traces de Thorn et les secret des livres des Esprits de famille.

Mon avis : Si j’ai aimé retrouver les personnages et l’univers unique de Christelle Dabos, ce troisième livre m’a semblé plus laborieux, plus mou. Il faut dire que Les disparus de Clairdelune était particulièrement réussi !

Dans ce volet, les personnages sont séparés et mènent leurs combats chacun de leur côté. Et de fait, nous suivons surtout Ophélie qui a atterri sur l’arche Babel et qui va devoir aller à l’école… A partir de ce moment en pendant plus d’un tiers du livre je me suis demandé ce que je faisais là, à lire les aventures d’une écolière, ses cours soporifiques, ses déboires avec les camarades de classe et ses montagnes de devoirs. Mortel.

Mais bon, l’histoire progresse et les personnage évoluent encore. Les derniers chapitres sont absolument captivants, un cocktail de révélations, de courage, d’aventure, d’action, d’amour et OH ! de twist final !

Je scrute le site de Christelle Dabos à l’affut d’informations sur le prochain (et dernier) tome !

Publicités

Les disparus du Clairdelune – Christelle DABOS

Les disparus du Clairdelune - Christelle DABOSLes disparus du Clairdelune est encore plus croustillant que le premier livre de La Passe-miroir : Les fiancés de l’hiver.
Dans la suite des aventures, les personnages gagnent en profondeur, en nuance mais aussi en noirceur. La relation entre Thorn et Ophélie se complexifie, Thorn semble s’attacher à sa fiancée mais il est difficile de s’avoir si c’est son pouvoir ou son coeur qu’il convoite…Je dois avouer que je me suis parfois sentie comme une adolescente en lisant ce deuxième tome.
Maintenant qu’Ophélie a été officiellement présentée à la cour, le danger est omniprésent et ils se fait plus sournois aussi… Car, gare aux illusions, les complots et les coups bas vont bon train au Pôle. Et notre jeune héroïne ne tarde pas à recevoir des menaces de mort.

Alors qu’elle enquête sur les disparitions qui ont eu lieu au sein de l’ambassade, elle découvre que toutes les disparus ont eux aussi reçu des menaces similaires aux siennes…
Thorn éloigne Ophélie de la cour et de ses dangers mais on a de cesse de se demander si c’est pour la protéger ou pour l’écarter de ses propres ambitions. Comme les enjeux sont d’importance capitale, Ophélie prend autant de libertés que de risques pour comprendre qui se cache derrière les menaces et les disparitions.
La fin me laisse dans l’attente de la suite, La Mémoire de Babel, qui fort heureusement se trouve déjà dans ma bibliothèque !

Petite note : dans ce tome, Archibald m’a beaucoup fait pensé au très excentrique Hurle de Diana Wynne Jone, ce personnage que j’adore 😍 !

Les fiancés de l’hiver – Christelle DABOS

La Passe-Miroir 1 - Christelle Dabos Gallimard a déjà publié trois des quatre volume de la saga La Passe-Miroir de Christelle Dabos et j’étais, jusque-là, passée à côté. Heureusement, l’été est passé par là et j’ai pu acheter le premier volume en grand format chez Gibert au détour d’un petit weekend parisien.
À peine le livre entre les mains, sa belle couverture bleue, son illustration délicate et son titre poétique « Les fiancés de l’hiver » nous séduisent déjà. Dès les premières pages, nous sommes projetés dans un univers unique, sorte d’hybride entre un décor fantasy, merveilleux et Belle Époque (1890-1910).
Même si les premiers chapitres peuvent sembler un peu longuets, l’univers de Christelle Dabos est tellement riche qu’il suffit à nous émerveiller. Son héroïne évolue tantôt dans des lieux aux atmosphères radicalement différentes et passe ainsi du faste doré des salons de la cour où les illusions sont reines, aux petites ruelles pavées que la nuit à rendues désertes et dangereuses.

Les fiancés de l’hiver
est magnifiquement bien écrit. Christelle Dabos utilise un vocabulaire et un phraser bien loin de celui que l’on peut habituellement rencontrer dans les young adults. Ce qui ne l’empêche pas d’être facile à lire.
Contrairement à certains personnages de romans ados, ceux de La Passe-Miroir ne se contentent pas d’incarner des stéréotypes. Ils évoluent avec leur environnement et les évènements qu’ils vivent. Ainsi ils s’enrichissent et deviennent plus complexes pour notre plus grand plaisir. La relation entre Ophélie et Thorn, son fiancé, est très originale. Il n’y a rien de nunuche dans leurs échanges qui restent froids et polis. Sans se détester, ils ne s’apprécient pas et ne se forcent pas à faire semblant… même si on sent que leur relation pourrait évoluer Ophélie est une héroïne très attachante, elle parait introvertie et maladroite mais bien vite, elle devient courageuse et audacieuse, elle ne recule plus face au danger et s’affranchit de l’autorité !
 

Les fiancés de l’hiver
est un pur régal, un roman d’aventure, de mystère, une plongée dans un univers merveilleux, avec des personnages riches, complexes, hauts en couleur ! En un mot : un roman que j’aurai plaisir à offrir.

Check-point – Jean-Christophe RUFIN

Check-point - Jean-Christophe RUFINJe n’avais pas acheté ce roman parce que son sujet ne m’intéressait pas et j’ai eu tort. Heureusement, on me l’a offert récemment et j’ai eu la surprise d’être happée par ce thriller psychologique.

L’histoire : Deux camions en fin de vie progressent péniblement sur les routes de Bosnie pour acheminer leur cargaison humanitaire en ex-Yougoslavie. Maud, engagée humanitaire de 21 ans est au volant d’un des véhicules. C’est la seule femme parmi les cinq personnes engagées dans ce convoi qui s’apparente à un huis-clos. Une cohabitation forcée entre cinq personnalités qui vont peu à peu se révéler et s’affirmer. Dans une mission humanitaire, les motivations ne sont pas les mêmes pour tous les engagés…
Mon avis : Check-point est un mot qui fait frissonner. A lui seul, ce titre révèle la tension qui perce dès les premières pages et progresse jusqu’à son apogée à la fin du roman.

A l’évocation du mot « check-point« , on s’imagine conducteur ou passager d’un véhicule tentant de passer une « frontière » gardée par des hommes armés, méfiants et hostiles.

Maud et ses quatre coéquipiers vont devoir se présenter aux différents check-points dressés sur leur route. A chaque arrêt, le danger est omniprésent, la tension des hommes en arme, palpable. Mais la menace ne vient pas toujours de l’extérieur.

Les premières tensions naissent entre les personnages qui se dévoilent peu à peu, laisse entrevoir leur véritable nature, leur personnalité, leur part d’ombre. Le récit bascule inévitablement dans le thriller psychologique et nous tient en alerte jusqu’à la dernière page.

Phobos Tome 1 – Victor DIXEN

Phobos - Victor DIXENLe livre de Victor DIXEN a tellement faire parler de lui que j’ai fini par l’acheter et le lire immédiatement tellement son succès m’avait rendue curieuse. Malheureusement, je m’en suis (très) vite lassée et me suis empressée de le finir pour passer à autre chose…

L’histoire : Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour… Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis : Il faut avouer que le résumé est attrayant et a le mérite d’attirer l’attention sur cette histoire. Léonor est un personnage attachant et son attitude rebelle apporte un peu de fraîcheur. Les autres personnages m’ont beaucoup déplu par leur manque cruel d’originalité. Côté physique, ils sont beaux, musclés, plantureuses, ténébreux, etc. Côté caractères, nous n’échappons pas à l’intello de service, la méchante pimbêche, la copine fleur bleue sans personnalité, la femme d’affaire manipulatrice qui veut devenir le maître du monde. Fidèles à leurs stéréotypes, les réactions des personnages sont prévisibles 10 pages à l’avance. Je regrette qu’il n’y ait pas un peu plus de nuance dans ce roman que j’ai trouvé fourre-tout. L’histoire mêle conspiration politique, conquête spatiale, speed dating, télé réalité, manipulation des masses, passés troubles et relations familiales déconcertantes… Bien que l’intrigue soit longue à démarrer, la fin laisse envisager une suite prometteuse, mais je n’irai pas jusqu’à la lire. Lire la suite

Célibataire longue durée – Véronique POULAIN

SONY DSC

J’ai eu la joie de lire Célibataire longue durée (merci Stock et Netgalley) sur mon téléphone via l’application Kindle. Ce roman court et hilarant se lit d’une traite. Véronique Poulain m’a beaucoup fait rire avec les aventures de son héroïne, Vanessa Poulemploi, une quinquagénaire déjantée et cynique à souhait (J’ADORE le cynisme !) qui se définie par son statut social de célibataire longue durée (d’où le titre !).  Lire la suite

Certaines n’avaient jamais vu la mer – Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer - Julie Otsuka

Ce petit roman poétique de Julie Otsuka est paru en poche (10|18) il y a deux ans. Récemment, la bibliothèque l’a cité dans une liste des « livres qui valent le détour », attirée par le titre, j’ai parcouru le résumé et me suis rendue à la librairie.

Présentation : A l’aube de la deuxième Guerre Mondiale, des japonaises de tous âges et toutes conditions traversent l’Océan Pacifique Lire la suite