Là où rien de meurt – CALDERON – DE MORAS

Là où rien de meurt - CALDERON - DE MORASComment ne pas être attirés par cette couverture si poétique et son titre prometteur ? Moi je n’y ai pas résisté.

Lire la suite

Publicités

Possession – Paul TREMBLAY

L’histoire : Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester des symptômes étranges. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett font appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télé pour filmer et diffuser la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ? Lire la suite

Criminal loft – Armelle CARBONEL

Criminal loft - Armelle CARBONELL’histoire : Huit tueurs y sont enfermés dans un sanatorium abandonné pour prendre part à une émission de téléréalité. Le vainqueur, celui qui aura su convaincre les millions de spectateurs qu’ils méritent de vivre, sortira des couloirs de la mort. Leur destin est suspendu à l’envoi d’un simple SMS… Entres psychopathes un ordre froid s’établit. Jusqu’à ce qu’un corps soit retrouvé sans vie dans la chambre 502, où pourtant personne n’avait le droit d’entrer…

Mon avis : C’est le troisième livre que je lis dont les personnages prennent part à un jeu de téléréalité (L’oiseau de mauvais augure et Phobos étaient les deux premiers) et je suis loin de les avoir appréciés. Criminal loft n’y échappe pas. Je n’ai pas compris l’intérêt de ce roman, qui ne m’a absolument pas fait frissonner tellement il m’a ennuyée. Il m’a d’ailleurs fallut le dénicher en livre audio pour le terminer.

Les personnages sont tout sauf attachants, ce qui est normal étant donné qu’ils ont tous commis plusieurs meurtres mais certains auteurs y parviennent, comme Maxime Chattam dans Que ta volonté soit faite. Mais ça n’aurait peut-être pas suffit à sauver l’intrigue car la fin du roman n’apporte pas d’explication crédible à cette histoire, j’ai eu envie de dire « débile » en lisant les dernières lignes. Passez votre chemin.