Carnaval – Ray CELESTIN

Carnaval - Ray CELESTINCarnaval est une plongée dans les marécages de La Nouvelle Orléans en 1919. On ne sort la tête de l’eau qu’à la toute fin du récit. Sur fond de jazz, de bordels, de mafia, de ségrégation et de pluie, un tueur en série s’attèle à massacrer ses victimes à la hache.
Plusieurs personnages sans liens apparents se lancent à la recherche de ce meurtrier sanguinaire que rien ne semble arrêter. Les journaux l’ont déjà rebaptisé Le Tueur à la hache et personne ne semble trouver d’explications à ces meurtres barbares. S’agit-il d’un sorcier vaudou, d’un Noir, d’un mafieux, d’un fantôme ou d’un démon ? Le mystère est entier.

L’enquête, plutôt traditionnelle (pour ne pas dire classique) correspond parfaitement à l’ambiance et à l’époque du roman. Le dépaysement est total. Grâce au talent descriptif de Ray Célestin le changement de lieu et d’époque (La Nouvelle Orléans, 1919) se fait sans difficultés.

Pour rajouter à l’immersion, les aventures des personnages sont ponctuées de rapports de police et d’extraits de journaux. J’aime ce genre de détail et je crois qu’un petit travail supplémentaire aurait pu les rendre encore plus réaliste et leur donner l’aspect de véritables documents comme dans La Femme aux cartes postales.

Malgré le nombre incalculable de rebondissements, j’ai eu du mal à progresser dans ce roman. Beaucoup de personnages se lancent dans cette enquête, ils suivent chacun des pistes différentes, qui les amènent à faire des déductions différentes et à s’orienter vers des pistes différentes. Bref, on a vite fait de se perdre.

Heureusement, la fin est parfaite et corrige ce petit bémol. Elle est annonciatrice de nouvelles aventures tout aussi exotiques et entraînantes. Evidemment j’ai déjà acheté la suite : Mascarade !

Lady Helen et le club des mauvais jours – Alison GOODMAN 

Lady Helen et le club des mauvais jours - Alison GOODMAN Le temps d’un petit weekend en Bretagne, nous sommes allés faire un tour chez Gwalarn, une petite librairie indépendante pleine de charme et de libraires aussi passionnés que compétents. J’ai pris l’habitude de me fier à leurs coups de cœurs pour choisir mes lectures. C’est comme ça que je suis ressortie avec un gros livre de 600 pages brochée dans une très jolie couverture : Lady Helen et le Club des Mauvais Jours.
Lire la suite

Le jour où Anita envoya tout Balader – Katarina BIVALD

39bivald2Il y a un an (presque jour pour jour, je découvrais le premier roman de Katarina Bivald : La bibliothèque des cœurs cabossés. Un roman dont l’ambiance douçâtre d’un automne dans une petite ville américaine et l’allusion permanente à des romans m’avaient beaucoup séduite. J’ai acheté Le jour où Anita envoya tout balader le lendemain de sa sortie mais j’ai tardé à le commencer parce que j’étais partie en vacances en Bourgogne (sur la route des vins, si vous voulez tout savoir petits curieux). Lire la suite

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit - Celeste NgMonsieur J. m’a offert Tout se qu’on ne s’est jamais dit de Celest Ng pour mon anniversaire. J’ai été bluffée par ce premier roman d’une grande qualité. Je vous le recommande chaudement car l’histoire est belle et racontée avec beaucoup de pudeur et de délicatesse.

Sonatine est une maison que j’adore. Leur ligne éditoriale me plaît énormément et leurs couvertures soignées attirent toujours mon regard, efficace.

Lire la suite

Maestra – L. S. Hilton

Maestra - L. S. HILTONJ’ai attendu avec beaucoup d’impatience la sortie de ce roman dont tous les médias parlent et qui a déjà une adaptation cinématographique de prévue dans son planning de roman à succès. Une bonne expérience de lecture qui m’a beaucoup fait rire : L. S. Hilton a un style bien à elle !

Lire la suite

Le Livre d’or – Deborah COPAKEN KOGAN

Le livre d'orLe Livre d’or a été publié mi-octobre par Le Cherche midi. Sa couverture aux couleurs et aux motifs vintages n’a pas dû vous échapper si vous êtes passés dans le rayon « littérature américaine » de votre librairie. Le résumé de la quatrième de couverture m’a immédiatement fait penser aux 4 copines de Sex and the City (à tort) et j’ai pensé qu’une lecture un peu légère et superficielle me ferait du bien en ce milieu d’automne… Lire la suite