L’Echange – Rebecca FLEET

L’Echange - Rebecca FLEETJ’attendais la sortie de ce livre depuis plusieurs mois. Tout le rend attirant : sa couverture, son titre, son résumé, sa petite phrase d’accroche et, bien sûr, son éditeur. Aussitôt sorti, aussitôt lu.

L’échange ne se lit pas, il se dévore. Le langage très contemporain de Rebecca Fleet ne pose aucun obstacle à la lecture et les chapitres courts donne le rythme qui pourrait faire défaut à l’intrigue.

Je m’explique, dans cette histoire d’échange de maison et de manipulation, on s’attend à ce que le suspense devienne très pesant voir angoissant. En fait, l’auteur a pris le parti d’instaurer une tension légère mais continue et de porter son attention sur le passé de ses personnages. La clé de la manipulation trouvant ses origines dans des évènement passés. Un passé que l’héroïne préférerait oublier mais que la personne qui occupe sa maison semble décidée à lui faire assumer.

Nous suivons ainsi 3 personnages : Caroline, l’héroïne, Francis, son mari, et la personne avec laquelle ils ont échangé leur maison. Tout est écrit à la première personne et chacun de personnage raconte ce qu’il fait, ce qui lui arrive et qu’il ressent.

Je trouve dommage que l’héroïne ne soit pas plus attachante et son passé ne nous la rend absolument pas plus sympathique.

En fait, c’est le genre de roman que je trouve efficace (désolée pour le terme). Il est divertissant sans vous prendre la tête ou vous empêcher de dormir et il ne viendra pas parasiter vos pensées lorsque vous l’aurez refermé. En bref : une bonne histoire.

Publicités

Boni, dernière bouchée de carottes – Ian FORTIN

Boni, dernière bouchée de carottes - Ian FORTIN Boni est une bande dessinée humoristique je suis tombée dessus un peu par hasard en voulant offrir une BD pour un petit garçon de 6 ans. Avec ses dessins tout doux et ses couleurs acidulées, je pensais avoir trouvé mon bonheur : une BD pour enfants… hé bien, pas tant que ça. En fait, il est même difficile de cerner à quel public cette BD s’adresse.

Boni est un jeune lapin qui en fait voir de toutes les couleurs à ses parents. Loin d’être des modèles, les parents et les grand-parents de ce dernier font parfois penser à la famille Simpson. Cette BD se compose de plusieurs petites histoires d’une ou plusieurs pages. Des situations du quotidien drôles, attachantes et cyniques relevées d’un soupçon de grossièretés. J’ai beaucoup aimé cette BD, qui, contrairement aux apparences, n’est pas franchement destinée à un enfant de 6 ans, quoi que…

La saison des feux – Celeste Ng

La saison des feux - Celeste NGCelest Ng n’a rien perdu de son style. Elle se serre toujours du passé des personnages et de leur vécu pour expliquer leurs réactions, leur mode de pensée et leurs actes. Ce roman est riche (trop riche) en sujets : vie des femmes, premiers amours, grossesse avortement, rapports de classes, adoption, et j’en passe.

Malgré cela, je n’ai pas accroché La Saison des feux.
Les personnages qui m’ont semblé froids et il est difficile d’éprouver une quelconque sympathie à leur égard (exception faite de Mia et Pearl peut-être). Le manque de rythme nuit vraiment à l’intrigue qui n’est pas folichonne et repose essentiellement sur la vie des personnages, leurs relations et leurs secrets. Pour finir, j’ai été assommée par les descriptions redondantes.

Je n’avais lu que des avis positifs sur le deuxième roman de Celeste Ng et je me sens vraiment en décalage.
En bref : si vous ne connaissez pas Celeste Ng, je vous invite à découvrir son premier Tout ce qu’on ne s’est jamais dit plutôt que La saison des feux

Possession – Paul TREMBLAY

L’histoire : Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester des symptômes étranges. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett font appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télé pour filmer et diffuser la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ? Lire la suite

Ma mémoire est un couteau – Laurie Halse Anderson

Hayley est une ado un peu rebelle qui a une façon bien à elle de percevoir le monde qui l’entoure. Son humour nous la rend immédiatement attachante et sympathique. D’autant qu’elle force le respect par sa force de caractère. Depuis la mort de sa mère et de sa grand-mère, elle porte ce qu’il reste du foyer à bout de bras car son père, ex-militaire, est trop démoli pour mener une vie « normale ». Sans s’en rendre compte, il a transmis ses symptômes de stress post-traumatique à sa petite Hayley.

Tous les deux, ils tentent de se maintenir la tête hors de l’eau avec plus ou moins de réussite et de douceur. Il est difficile de ne pas se prendre d’affection pour Hayley et son Papa.

Je n’ai pas été déçue par ma lecture de Ma mémoire est un couteau. C’est un roman riche dont le style m’a beaucoup plus. En plus, l’intrigue ne manque pas de rebondissements. Jusqu’au bout, cette histoire m’aura touchée, émue et fait sourire.