Dompteur d’anges – Claire FAVAN

Dompteur d'anges - Claire FAVANDompteur d’anges ou l’effet papillon d’une terrible erreur judiciaire…
L’histoire : Max Ender est jeune homme modeste et prévenant, il gagne sa vie en travaillant comme homme à tout faire auprès des habitants de sa ville. Tout le monde le connaît et lui fait confiance, mais lorsque le petit garçon qui le suit comme son ombre disparaît la roue tourne. Le cadavre du jeune garçon est retrouvé et la police n’enquête pas bien longtemps avant d’accuser Max et de le jeter en prison. Dans le milieu carcéral, le sort réservé à un violeur et tueur d’enfant n’a rien à envier aux Enfers. Après 5 années de supplice, Max est libéré : le véritable coupable étant repassé à l’acte et écroué. Mais Max est détruit par ces années d’injustice et de souffrance et il jure de se venger… 

Mon avis : Très rythmé, Dompteur d’anges ne se lit pas, il se dévore. Avec ses chapitres courts et intenses, difficile de s’arrêter dans sa lecture tellement l’intrigue est riche et dense. L’histoire de Max Ender, innocent déclaré coupable et emprisonné, n’est pas unique et elle offre une belle perspective romanesque.

Même si j’aurais aimé que Claire Favan mette tout son talent au service de Max et de sa vengeance pour nous offrir davantage de noirceur comme dans Serre-moi fort, je ne suis absolument pas déçue par ce roman.

Dompteur d’anges offre un grand plaisir de lecture, son rythme soutenu apporte peu de répit au lecteur jusqu’à la fin… très plaisante.

Ragdoll – Daniel COLE

Ragdoll - Daniel COLEA l’origine, Daniel Cole a écrit Ragdoll pour la télévision britannique, ce devait être le scénario d’une petite série. Malheureusement, les chaînes de télévision ont refusé son scénario et Daniel Cole l’a transformé en un roman policier pour notre plus grand plaisir.

 

L’histoire : Daniel Cole a créé l’un des cadavres les plus originaux que j’ai jamais croisé dans un roman. Un corps composé des morceaux de six victimes cousus entre eux, avouez que c’est original ! Le héros, l’inspecteur Wolf (surnom de William Oliver Layton-Fawkes), est un type haut en couleur. Il s’affranchit des règles et des lois et mène ses enquêtes à l’instinct. Récemment réintégré dans la police après un séjour en hopital psychiatrique pour soigner ses accès de violence, c’est à lui que revient la charge de recomposer le puzzle de cet étrange cadavre. Rapidement, une liste lui est remise. Elle se compose des noms de 8 personnes ainsi que la date à laquelle elles vont mourir. Le dernier nom de la liste est le sien.

 
Mon avis : Costumes sombres et parapluies noirs, quartiers célèbres et touristiques, météo peu clémente, bienvenue à Londres ! On n’a aucun mal à imaginer les scènes de cohue massée dans l’humidité londonnienne décrites par Daniel Cole. Et avec son flegme inébranlable, l’inspecteur Wolf fait honneur à ses congénères, peut-être un peu trop à mon goût. Un peu plus de nerf, et tension n’auraient pas été de trop. C’est le seul bémol à cette enquête dont la progression rapide n’empêche pas les victimes de s’accumuler. Le tueur semble avoir toujours un coup d’avance et prendre plaisir à narguer les enquêteurs. On se prend au jeu de le démasquer, de cerner son identité, et de comprendre le lien entre toutes ces victimes.

La quantité de cadavres est tout à fait satisfaisante et Daniel Cole fait preuve de beaucoup d’imagination pour faire mourir ses personnages. Il y en a pour tous les goûts en matière de mort violente, c’est en quelques sortes le nuancier des différentes manières de décéder. En bref, je suis emballée par ma lecture et suis curieuse de voir ce que cela pourrait donner une fois porté à l’écran.

Lady Helen et le club des mauvais jours – Alison GOODMAN 

Lady Helen et le club des mauvais jours - Alison GOODMAN Le temps d’un petit weekend en Bretagne, nous sommes allés faire un tour chez Gwalarn, une petite librairie indépendante pleine de charme et de libraires aussi passionnés que compétents. J’ai pris l’habitude de me fier à leurs coups de cœurs pour choisir mes lectures. C’est comme ça que je suis ressortie avec un gros livre de 600 pages brochée dans une très jolie couverture : Lady Helen et le Club des Mauvais Jours.
Lire la suite