Littérature française

Chanson douce – Leila SLIMANI

N’étant pas certaine d’aller voir son adaptation au cinéma ni d’avoir le courage de le lire, j’ai décidé d’écouter le roman de Leila Slimani.

L’histoire : Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

Chanson douce - Leila SLIMANIMes impressions : N’étant pas certaine de regarder un jour l’adaptation de ce texte ni d’avoir le courage de le lire, j’ai décidé d’écouter le roman de Leila Slimani. J’ai été très surprise par l’interprétation de l’actrice (Clotilde Courau) qui prête sa voix au roman. Sa façon de poser et de rythmer les phrases est d’autant plus dérangeant qu’elle lit très lentement (j’ai choisi d’accélérer la vitesse de lecture). Après réflexion, j’ai pensé que c’était peut-être l’effet escompté : offrir une interprétation dissonante et dérangeante pour accentuer (était-ce vraiment nécessaire ?) l’atmosphère troublante de ce roman.
Le geste de la nounou est indéfendable, inexcusable. Et pourtant, Leila Slimani parvient presque à nous l’expliquer et à nous le justifier à travers le récit. D’ailleurs, la morale de ce conte serait que nous sommes tous les victimes d’un bourreau (notre famille, la société, les conventions) et les bourreaux d’une victime (nos enfants, nos proches). Je n’adhère pas à cette vision et ce livre m’a profondément dérangée.

12 commentaires sur “Chanson douce – Leila SLIMANI

      1. Je parlais avec Adlyn, d’un de ses romans qui s’intitule Dans le jardin de l’ogre. Ça parle d’une journaliste dont la vie rangée et stable (mariée à un homme qui l’aime, médecin, et mère d’un petit garçon) ne suffit pas à l’écarter de ses pulsions sexuelles : elle est nymphomane. Le sujet est tout aussi dérangeant, je crois que Leïla Slimani aime bien se confronter ou nous confronter à ce genre de thématiques 😅

        Aimé par 1 personne

  1. Je ne saurais pas dire ce que donne la version audio mais le livre et le films m’ont scotchée ! Et je te confirme qu’ils sont également dérangeants, avec une lenteur de narration qui préfigurent une sorte de calme avant la tempête. Si je ne peux en aucun cas excuser le geste de la nounou, j’ai trouvé passionnant d’avoir un aperçu des facteurs du drame, même s’il me semble qu’on ne pourra jamais réellement comprendre des gestes aussi désespérés. Du coup, dommage que ça n’ait pas accroché pour toi (mais ça arrive^^) mais je ne pense pas que ça vienne tant du support que du style lui-même !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s