Ragdoll – Daniel COLE

Ragdoll - Daniel COLEA l’origine, Daniel Cole a écrit Ragdoll pour la télévision britannique, ce devait être le scénario d’une petite série. Malheureusement, les chaînes de télévision ont refusé son scénario et Daniel Cole l’a transformé en un roman policier pour notre plus grand plaisir.

 

L’histoire : Daniel Cole a créé l’un des cadavres les plus originaux que j’ai jamais croisé dans un roman. Un corps composé des morceaux de six victimes cousus entre eux, avouez que c’est original ! Le héros, l’inspecteur Wolf (surnom de William Oliver Layton-Fawkes), est un type haut en couleur. Il s’affranchit des règles et des lois et mène ses enquêtes à l’instinct. Récemment réintégré dans la police après un séjour en hopital psychiatrique pour soigner ses accès de violence, c’est à lui que revient la charge de recomposer le puzzle de cet étrange cadavre. Rapidement, une liste lui est remise. Elle se compose des noms de 8 personnes ainsi que la date à laquelle elles vont mourir. Le dernier nom de la liste est le sien.

 
Mon avis : Costumes sombres et parapluies noirs, quartiers célèbres et touristiques, météo peu clémente, bienvenue à Londres ! On n’a aucun mal à imaginer les scènes de cohue massée dans l’humidité londonnienne décrites par Daniel Cole. Et avec son flegme inébranlable, l’inspecteur Wolf fait honneur à ses congénères, peut-être un peu trop à mon goût. Un peu plus de nerf, et tension n’auraient pas été de trop. C’est le seul bémol à cette enquête dont la progression rapide n’empêche pas les victimes de s’accumuler. Le tueur semble avoir toujours un coup d’avance et prendre plaisir à narguer les enquêteurs. On se prend au jeu de le démasquer, de cerner son identité, et de comprendre le lien entre toutes ces victimes.

La quantité de cadavres est tout à fait satisfaisante et Daniel Cole fait preuve de beaucoup d’imagination pour faire mourir ses personnages. Il y en a pour tous les goûts en matière de mort violente, c’est en quelques sortes le nuancier des différentes manières de décéder. En bref, je suis emballée par ma lecture et suis curieuse de voir ce que cela pourrait donner une fois porté à l’écran.

Publicités

3 réflexions sur “Ragdoll – Daniel COLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s