Joyce Carol Oates

Joyce Carol Oates

Joyce Carol Oates

Je viens de terminer la lecture de deux (petits) livres de Joyce Carol Oates : Premier amour qui a été réédité en début d’année chez Philippe Rey et Délicieuses pourritures chez J’ai Lu.
J’ai de loin préféré Délicieuses pourritures à Premier amour  mais pour en avoir discuté avec une amie je remarque que les avis sont souvent très tranchés et varient d’un roman de Joyce Carol Oates à l’autre.

Premier amour est un roman dérangeant : le sujet principal est l’inceste. Bien plus que l’inceste en lui même, c’est l’écriture de Joyce Carol Oates qui m’a mise mal à l’aise. J’ai été un peu intriguée par la description du corps décharné du jeune prêtre, par exemple, ou certaines longueurs dans le récit ainsi que le manque de moral dans cette histoire cruelle. Je suis incapable de savoir si ce livre m’a plu ou déplu, tout au long de ma lecture j’ai eu du mal à me plonger dans c’est le récit, j’ai eu le sentiment d’être une observatrice extérieure dénuée de la moindre émotion. Expérience particulière et dérangeante.

Délicieuses pourritures m’a beaucoup plus convaincue du talent de Joyce Carol Oates. L’histoire est celle de Gillian, une jeune étudiante américaine de 20 ans vivant avec ces congénères sur un campus exclusivement féminin (mis à part certains enseignants). Elle et ses amies sont toutes sous le charme de leur professeur de poésie, un homme plus charismatique que beau. Ces jeunes filles, amenées à tenir un journal intime et le lire devant classe, se livrent au jeu dévastateur de celle qui aura l’existence la plus sordide. Sordide, c’est d’ailleurs le mot qui me vient à l’esprit en repensant à ce récit. L’ambiance y est pesante, malsaine et  terriblement bien écrite. Le rythme des mots est vif et cadencé dans les instants les plus cruels, les plus sordides, ce qui rend sa lecture facile mécaniquement mais on ne se rend compte de l’impact des mots qu’après avoir refermé le livre.

Publicités

2 réflexions sur “Joyce Carol Oates

  1. folavrilivres dit :

    Décidément, je me rends compte qu’on a pas mal de points communs en lecture 🙂 J’adore cette auteure extrêmement prolifique! Ces deux-là ne sont cependant pas mes préférés. J’avais eu un gros coup de cœur pour Fille noire, fille blanche ou encore Nulle et Grande gueule, lu pendant mon adolescence.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s