Policiers et thrillers

Le Cri – Nicolas BEUGLET

En lisant le résumé de ce roman dont l’histoire commence dans un hôpital psychiatrique, j’ai immédiatement pensé au célèbre tableau de Munch qui porte le même titre que le roman de Nicolas Beuglet,

Je m’attendais à découvrir un roman flippant et angoissant à l’image de Shutter Island mais Le Cri se rapproche davantage du roman d’aventure que du thriller.

Le Cri - Nicolas BEUGLET

L’histoire : Hôpital psychiatrique d’Oslo, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre… Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné depuis plus de trente ans ?

Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.

Mon avis : Comme je vous l’écrivais en introduction, je m’attendais à un bon vieux thriller des familles mais ce pur roman d’aventure ne m’a absolument pas déçue. Face aux nombreuses péripéties, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à Tu tueras le père de Sandrone Dazieri qui m’avait tout autant captivée.

Sans cesse ballotté de mystères en énigmes, Le Cri est un véritable plaisir pour le lecteur. Il faut néanmoins avouer que certaines ficelles sont un peu grosses mais dans le feu de l’action et des rebondissements à n’en plus finir, on se laisse prendre au jeu jusqu’aux révélations finales. Il est vrai que certaines explications sont proprement invraisemblables et abracadabrantes mais, comme souvent avec les romans d’aventure, plus c’est gros, mieux ça passe.

En résumé Le Cri n’est pas le thriller psychologique auquel on pourrait s’attendre mais un véritable roman d’aventure dont l’avalanche de rebondissements nous tient en haleine jusqu’à un dénouement quelque peu extravagant.

3 commentaires sur “Le Cri – Nicolas BEUGLET

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s