Tu tueras le père – Sandrone DAZIERI

Tu tueras le père - Sandrone DAZIERIComme une évidence, après avoir lu Les Fauves et Tout le monde te haïra, j’ai acheté Tu Tueras le père de Sandrone DAZIERI toujours dans la collection La Bête Noire de Robert Laffont. Il m’a occupée plusieurs soirées avec ses quelques 660 pages et ses rebondissements à n’en plus finir. Hmmmm… Bonheur !!

L’histoire : Un homme désorienté et en habits de lambeaux cherche de l’aide car sa femme et son fils ont disparus lors d’un pique-nique en famille. On retrouve le cadavre décapité de sa femme dans une clairière mais aucune trace du jeune garçon. La police semble pressée de boucler l’affaire et prend le père comme coupable tout désigné, mais le commissaire Rovere n’est pas de cet avis. Il demande à son adjointe Colomba, en arrêt de travail après le Désastre, de mener une enquête parallèle en faisant équipe avec Dante, l’Enfant du Silo. Pendant sa jeunesse Dante a été séquestré par un homme qui se faisait appeler le Père. Après avoir sauvé sa vie en parvenant à s’enfuir, Dante s’est reconstruit tant bien que mal, mais il semblerait que le Père soit de retour…

Mon avis : Le duo Colomba/Dante fonctionne très bien. Deux bras cassés qui mènent une enquête difficile et pleine de pièges en faisant face à leurs névroses respectives, c’est plutôt atypique ! Le rythme de ce roman ne se calme jamais, on saute de pistes en rebondissements. C’est une course contre la montre : la vie d’un enfant est en jeu mais le terrain est glissant, on s’acharne à leur mettre des bâtons dans les roues et les deux héros vont être rattrapés par leur passé. Cette enquête ne les laissera pas indemnes.
J’ai été captivée par ma lecture de Tu Tueras le Père, le suspense et l’action presque toujours présents m’ont soudée à ce roman. L’histoire m’a beaucoup plu, j’ai aimé ce duo d’enquêteurs et le caractère vif de Colomba. Le dénouement final est très réussi ! Je vous le recommande.

Publicités

Une réflexion sur “Tu tueras le père – Sandrone DAZIERI

  1. Adlyn dit :

    Je ne suis pas très policiers/thrillers mais j’avoue que les noms très littéraires de ce duo de choc m’intrigue pas mal : puisque Colomba a conservé le caractère vif de son modèle, j’imagine qu’il doit y avoir d’autres allusions, plus ou moins évidentes, pour Dante également et ça, ça peut éveiller mon intérêt !
    Je me le note de côté en tout cas, merci pour cette découverte^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s